DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Avortement : manifestation contre la première clinique privée à Belfast

Vous lisez:

Avortement : manifestation contre la première clinique privée à Belfast

Taille du texte Aa Aa

Face à cette clinique pratiquant l’avortement, une foule en colère. Nous sommes à Belfast, en Irlande du Nord. 200 militants pro-life, catholiques et protestants, manifestent contre l’installation à Belfast du premier établissement privé, dans cette province où l’avortement est très encadré.

“Nous avons de bons obstétriciens, dit Bernadette Smyth, militante anti-avortement, nous avons un service de santé pour mères et bébés, et ce n’est pas un choix d‘ôter la vie à un foetus. Il y a deux personnes dans chaque grossesse.”

Si dans le reste du Royaume-Uni l’avortement peut se pratiquer jusqu‘à 24 semaines de grossesse, en Iralnde du Nord, c’est 9 semaines, si la vie de la mère est en danger.
Suzanne a avorté à 23 ans : “Je n’ai aucun regret d’avoir avorté, reconnaît Suzanne. J’ai des regrets en revanche sur la façon dont on me traite maintenant. Et puis j’ai traversé tout cela sans aide médicale.”

Depuis 2006, on compte moins de 300 avortements dans la province. Les Irlandaises du Nord vont ailleurs ; en 2011, un millier de femmes sont allées avorter en Angleterre.