DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Desdemona vit à Manhattan


musica

Desdemona vit à Manhattan

En partenariat avec

C’est l’un des rôles qui ont forgé sa renommée mondiale. Renée Fleming incarne Desdemona dans “Otello” de Verdi. L’opéra est présenté en ce moment au Metropolitan Opera de New York, l’un des emblèmes du bouillonnement artistique de la ville.

Pour Renée alias Desdemona qui aime profiter pleinement de la vie culturelle, Big Apple est unique. “Tout le monde a besoin d’avoir du temps libre et quand j’en ai, je suis une dingue de culture et donc je vais au théâtre,” confie-t-elle, “hier soir, c‘était l’ouverture de la saison au Carnegie Hall, j‘étais récemment à l’ouverture du Metropolitan Opera, c’est un privilège de se trouver dans une ville qui a tant à offrir, je suis fière d‘être new yorkaise !” lance Renée Fleming avant d’ajouter : “la beauté de New York, ce sont les magasins ouverts toute la nuit, le fait de ne pas être obligé de prendre sa voiture… On saute dans un taxi, mais on peut pratiquement tout faire à pied, c’est un mode de vie sain,” assure-t-elle.

En femme moderne, indépendante et lucide, la soprano américaine porte un regard actuel sur cet opéra. “Je pense que les femmes contemporaines la voient comme une victime de “violence conjugale” : aujourd’hui, il existe ce terme pour évoquer le phénomène et le fait qu’il y ait ce terme, c’est la première étape en vue d’y mettre fin”, souligne-t-elle avant d’ajouter : “quand j’ai commencé à jouer ce rôle,” raconte Renée Fleming, “je n’aurais jamais fait le lien, puis ça m’a frappé l’une des dernières fois où je l’ai interprétée, je me suis dit : “mais, c’est de la violence conjugale !”

Desdemona a marqué la carrière de Renée Fleming. Pourtant, ce personnage n’a pas été facile à appréhender, même pour une soprano aussi expérimentée. “Quand j’ai découvert cet opéra, je me suis dit : “Quelle pauvre créature ! Elle n’est pas très maline !” reconnaît-elle avant d’ajouter : “elle aime tant Otello, leur amour est si fort – et le duo du Premier acte fait partie des pièces d’opéra les plus magnifiques -, elle ne met jamais en doute les sentiments qu’il a pour elle,” explique-t-elle, “elle a probablement eu une vie très protégée et elle n’a pas ce côté désabusé qu’aurait une femme beaucoup plus expérimentée dans ses relations, notamment avec les hommes et,” conclut-elle, “c’est ce qui cause sa perte : son confiance absolue.”

Le choix de la rédaction

Prochain article

musica

Miloš Karadaglić, ambassadeur de la guitare classique