DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban, entre rage et terreur


Liban

Liban, entre rage et terreur

Le Liban craint le pire au lendemain de l’assassinat du chef des renseignements de la police. Fer de lance contre le régime syrien, Wissam al-Hassan enquêtait sur plusieurs attentats attribués à Damas ces dernières années. Sa disparition plonge le pays du cèdre dans un période de danger sans précédent selon la presse locale.

Les stigmates de l’attaque sont toujours visibles à Beyrouth et dans l’esprit de Shehade Skaff, témoin du drame. “Notre maison est juste à côté du lieu de l’explosion. Quand c’est arrivé, nous nous sommes tant inquiétés. Nous avons pensé à nos enfants à l‘école ou à l’université. C’est un désastre”.

Hier l’attentat a fait huit morts et 86 blessés. Certains soupçonnent Damas et son allié chiite du Hezbollah libanais d‘être à l’origine de l’explosion. Ce n’est pas la première fois que le régime syrien est ainsi montré du doigt pour des assassinats de responsables libanais.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une opposition divisée tente de contre-balancer le pouvoir en Russie