DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des blindés dans les rues de Beyrouth

Vous lisez:

Des blindés dans les rues de Beyrouth

Taille du texte Aa Aa

Voilà ce qu’une caméra de surveillance a filmé, sur une terrasse de café à Beyrouth : la terrible explosion qui a coûté la vie au chef de la sécurité libanaise, et à sept autres personnes.
Depuis ce vendredi tragique, le Liban est déstabilisé et en proie à des violences. Dans la ville de Tripoli, sept personnes ont été tuées ce lundi. A Beyrouth, l’armée s’est déployée dans les quartiers sunnites, bastions des partisans du chef de l’opposition Saad Hariri. Ce dernier accuse la Syrie d‘être derrière l’attentat qui a coûté la vie à son ami le chef de la sécurité, bête noire de Bachar al-Assad.

Saad Hariri, comme ces manifestants réunis devant le bureau du chef du gouvernement, réclame le départ du Premier ministre Najib Mikati.

Même si Mikati et plusieurs ministres sont sunnites, l’actuel cabinet est dominé par des alliés du Hezbollah chiite, mouvement puissamment armé, proche de Damas et de Téhéran.