DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban : avertissement de l'armée face aux violences


Liban

Liban : avertissement de l'armée face aux violences

“Nous appelons tous les dirigeants politiques à la prudence dans l’expression de leurs positions et opinions”, a prévenu l’armée dans un communiqué aujourd’hui après des échanges de tirs entre soldats et hommes armés dans la matinée à Beyrouth.

A Tripoli, bastion sunnite, une femme a été tuée dans des affrontements entre quartiers où vivent des alaouites et zones où habitent des sunnites. “Ils nous tuent, ils tuent la communauté sunnite et tous ses leaders, déplore Hajj Ziad. Si l‘état n’arrête pas cela, qu’il s’en aille. Il n’y a plus d‘état. J’invite tous les soldats et tous les membres de sécurité à retourner défendre leur communauté”, ajoute-t-il en substance.
L’attentat qui a ôté à la vie vendredi à Wissam Al Hassan a jeté de l’huile sur le feu au Liban. Hier, après les obsèques du général, des manifestants ont tenté de prendre d’assaut le siège du gouvernement.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Séoul empêche les largages de tracts vers la Corée du Nord