DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Régionales espagnoles : Rajoy souffle, les socialistes tombent

Vous lisez:

Régionales espagnoles : Rajoy souffle, les socialistes tombent

Taille du texte Aa Aa

En Espagne, la droite a gardé la Galice, et c’est une bonne nouvelle pour Mariano Rajoy. Le parti conservateur du Premier ministre espagnol, le PP, y a obtenu une confortable majorité de 41 députés régionaux sur 75.

Les choses sont beaucoup moins faciles au Pays Basque, où le parlement régional est désormais clairement dominé par les indépendantistes, fussent-ils de droite ou de gauche.

“Chez les conservateurs, explique cet étudiant, il y a des pro-indépendance, et des anti. Moi personnellement, je suis pour, mais je pense que ce n’est pas le bon moment, nous sommes en crise et ce ne sont pas les bonnes circonstances pour l’indépendance”.

Mais en attendant que Rajoy soit directement confronté aux velléités des Basques, c’est le dossier de la Catalogne qui est le plus pressant.

Des régionales auront lieu le 25 novembre, en prélude à un référendum sur l’autodétermination catalane.

Les socialistes espagnols ont accusé pour leur part un lourd échec lors des deux scrutins de dimanche.

“Nous faisons face à une situation très grave, déclare Juan Fernando López Aguilar, ancien ministre de Zapatero, la pire en fait que nous, socialistes, ayons connue en 35 ans, et il est bon de le reconnaître, de dire haut et fort au peuple espagnol que nous nous en rendons bien compte”.

Les socialistes, au pouvoir de 2004 à 2011 à Madrid, sont de fait tombés au plus bas. A tel point que la question de leur direction, assurée par l’ancien ministre de l’Intérieur Alfredo Rubalcaba, est désormais posée.