DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les jeunes ukrainiens et l'avenir

Vous lisez:

Les jeunes ukrainiens et l'avenir

Taille du texte Aa Aa

Les jeunes Ukrainiens sont en quête de nouvelles perspectives pour leur pays, et pour eux-mêmes.
Régulièrement, ils se sont réunis à Kiev pour rencontrer les candidats en course pour les élections. Des rencontres rediffusées à la télévision et sur les réseaux sociaux. Croisements d’idées pour l’avenir… Mais à l’issue des débats, les jeunes restent sceptiques:

Andriy Zasadnyuk:

“Il y a certains candidats indépendants, et surtout ceux qui se lancent en course tout seuls, mais ils sont très peu. Ces hommes politiques et ces partis qui se présentent comme du sang neuf et qui n’ont jamais été au gouvernement ou au parlement avant, en réalité, ils ne sont pas différents des autres. Je ne vois pas d’idées vraiment nouvelles, c’est effrayant.”

Ihor Lutsenko :
“Les jeunes sont plus axés sur les valeurs européennes. La génération précédente a été marquée par des thèmes comme la Russie, l’Ukraine, l’URSS, les communistes, les nationalistes… Aujourd’hui, les jeunes sont plus préoccupés par des sujets comme l’environnement, les conditions de vie…”

Justement, les nouvelles technologies et
l’informatique sont en pleine expansion en Ukraine, et particulièrement à Lviv, dans la partie occidentale du pays.

Et c’est à l’Université Polytechnique que sont
formés parmi les meilleurs informaticiens du pays. Le nombre des étudiants a doublé dans certains cours en quelques années et les places sont très chères.

Avec cette spécialisation, tous espèrent pouvoir trouver un job avec un bon salaire et des conditions de travail satisfaisantes. Peu de jeunes en Ukraine peuvent se vanter d’avoir un emploi de rêve et beaucoup joignent difficilement les deux bouts. Ces futurs informaticiens comptent surtout trouver un emploi dans leur pays.

“En fait, je veux rester en Ukraine et travailler pour une société ukrainienne, peut-être pour des franchises. Je veux faire ce pour quoi j’ai été formé, j’aime ça” explique cet étudiant.

“Actuellement, il y a de plus en plus de sociétés en informatique qui marchent, il y a beaucoup de commandes et selon les statistiques, il n’y a pas assez de spécialistes dans ce domaine. Je pense qu’il y a de vrais opportunités ici” ajoute cette jeune fille.

Dmytro Fedasyuk est le vice-président de l‘établissement : “La perspective d’un emploi, c’est ce qui attire les jeunes bien sur. Ils pensent qu’ils vont obtenir un niveau élevé de connaissances qui leur garantira un bon job.”

Lviv , une ville high tech. Travail en plein développement, et pauses détentes …

Un secteur en plein boum depuis dix ans pour l’Ukraine, qui a tiré 760 millions d’euros de revenus de l’exportation des hautes technologies l’an dernier, de quoi s’ancrer encore plus à l’Europe…

“Depuis longtemps, la partie occidentale de l’Ukraine est considérée comme pro-européenne. Nous avons toujours voulu et nous veulent encore vivre en Europe. En fait, nous sommes au centre de l’Europe et c’est étrange de nous associer avec la Russie, par exemple. C’est comme revenir à quelque chose que nous fuyions depuis si longtemps, nous nous sommes battus contre cela, et c’est encore très difficile, nous n’avons pas encore complètement
gagné la bataille…” conclut Volodymyr Romanyuk, spécialiste en informatique.