DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quel avenir pour les enfants d'Alep?

Vous lisez:

Quel avenir pour les enfants d'Alep?

Taille du texte Aa Aa

C’est une scène devenue tristement banale à Alep : un avion de l’armée syrienne survolant la deuxième ville du pays et qui s’apprête à bombarder des positions rebelles, sous le regard traumatisé des enfants. Ceux-ci ont déjà payé un lourd tribut à la guerre : plus de 2000 morts, des milliers de blessés, souvent estropiés et défigurés par les éclats d’obus, ou victimes de tortures et d’abus sexuels. Selon l’opposition, les enfants sont délibérément visés par l’armée de Bachar al- Assad.

Les habitants d’Alep se sentent isolés, malgré la présence des journalistes : “La présence de la presse ne change rien à notre quotidien. Ils tournent des images, mais rien ne se passe. On vit comme cela depuis deux ans ans et personne ne vient nous aider”, explique un médecin.

Quel avenir pour la jeunesse d’Alep? Les écoles servent aujourd’hui de champ de bataille ou de camps de réfugiés. Et il n’y pas non plus de travail.

Hussein et Ahmad ont 14 et 15 ans. Ils errent dans les rues pour essayer de gagner un peu d’argent. « Je revends le nylon, le métal et le cuivre que je trouve dans les poubelles. Ça me permet d’acheter de la nourriture,” raconte Hussein. «Tout ce que je veux, c’est vivre. Je ne fais pas attention aux dangers. J’ai des petits frères et sœurs qui ont besoin de manger”, ajoute Ahmad.

Ahmad pousse son charriot, à travers les rues désertes, pour essayer de vendre une boisson sucrée traditionnelle. L’argent lui permettra d’acheter du pain et d’autres produits de première nécessité, qui sont de plus en plus difficiles à trouver dans cette ville en ruines.