DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Belgique : désespoir après la confirmation de la fermeture de l'usine de Ford à Genk


Belgique

Belgique : désespoir après la confirmation de la fermeture de l'usine de Ford à Genk

C’est un coup dur pour la Belgique et un coup de massue pour les salariés de Ford. Le constructeur automobile américain va fermer son usine de Genk au terme de la production des modèles actuels, soit fin 2014, a confirmé ce mercredi la direction de Ford Europe. Le site emploie quelques 4300 personnes. La tristesse, le découragement ont envahi les coeurs de centaines de travailleurs.

“J’espère que les gens qui sont responsables de tout cela vont bien dormir ce soir, ironise ce salarié. “C’est terrible pour nous, ce qui va arriver, ajoute un autre. Je suis jeune et je veux continuer à avoir un avenir. Cela va être difficile quand 10 000 personnes vont perdre leur job”.

La colère est également présente parmi ces salariés qui avaient accepté il y a deux ans des baisses de salaires et un renforcement des cadences.

La direction américaine de Ford avait laissé entendre en septembre que Genk produirait la nouvelle Mondéo. Finalement, la production de ce modèle sera délocalisée à Valence en Espagne.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le guide qui déroute les immigrants