DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Parlement espagnol à nouveau cerné par des milliers de manifestants

Vous lisez:

Le Parlement espagnol à nouveau cerné par des milliers de manifestants

Taille du texte Aa Aa

Devant le Congrès des députés espagnols, où le budget 2013 était débattu ce mardi, des milliers de manifestants sont venus réitérer leur refus de l’austérité et clamer la démission, non du gouvernement mais de la classe politique dominante.

“Démission PPSOE”, ont-ils revendiqué. Un acronyme qui fusionne le parti populaire au pouvoir et le parti socialiste.

Lancée par la mouvance des indignés sur les réseaux sociaux, cette mobilisation a également appelé à la désobéissance, face à une loi qualifiée d’injuste.

“Ce sont les banques allemandes qui dirigent l’Allemagne, et de la même manière, les banques espagnoles approuvent ce qui se passe ici, tance Alberto Garzon, député issu du parti de la Gauche unie.
Ce n’est pas un conflit entre nations, mais entre pauvres et riches. Les pauvres sont affectés de la même manière en Allemagne, en Espagne, en Grèce et au Portugal.”

Baisse des salaires, des allocations chômages, et hausse des impôts directs ou indirects…
De nombreux espagnols sont hostiles à ce nouveau tour de vis budgétaire, censé permettre à Madrid d‘économiser 39 milliards d’euros en 2013.

Ce lundi, l’agence de notation Moody’s a abaissé la note de cinq régions espagnoles, dont la Catalogne.