DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

PSA obtient une garantie publique de 7 milliards d'euros pour sa banque


entreprises

PSA obtient une garantie publique de 7 milliards d'euros pour sa banque

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a dû accepter mercredi de renoncer au versement de tout dividende pendant trois ans pour que l’Etat accepte de secourir sa banque, mais le constructeur est resté vague sur les concessions qu’il pourrait être amené à faire en matière d’emploi.

BPF, la banque maison qui offre des crédits aux acheteurs de voitures du groupe, connaît d’importantes difficultés de financement et l’Etat va apporter sa garantie sur 7 milliards d’euros d’emprunts pendant trois ans, lui offrant ainsi une bouffée d’oxygène.

Le gouvernement français et PSA se sont accordés lundi soir sur les grandes lignes de cette garantie et ses contreparties avant de peaufiner l’accord ce matin.

Peugeot Citroën ne versera pas de dividendes pendant trois ans donc, et il n’y aura ni rachat d’actions ni distribution d’actions gratuites. PSA a également concédé au gouvernement français l’entrée au conseil de surveillance du groupe d’un représentant des salariés et celle d’un représentant de l’Etat. Le titre PSA était en forte baisse mardi à la mi-journée sur Nyse Euronext.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Nokia va renflouer sa trésorerie