DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Question(s) royale(s)" : un livre qui ébranle la monarchie belge

Vous lisez:

"Question(s) royale(s)" : un livre qui ébranle la monarchie belge

"Question(s) royale(s)" : un livre qui ébranle la monarchie belge
Taille du texte Aa Aa

Le livre s’intitule “Questions royales”, et l’auteur jongle entre la succession sur le trône de Belgique et la vie conjuguale, voire sexuelle, des membres de la monarchie.
Le roi Albert II y est décrit comme “las et fatigué”, et Philippe apparaît en prince “frustré”, dont la relation aux hommes est largement abordée.
Un livre, qui jette un pavé dans la mare du petit royaume.

“On sait qu’en Belgique en 2014 il y aura des élections législatives et régionales qui sont un tournant et on doit avoir une monarchie très forte à ce moment, ce sera l’occasion encore pour la monarchie de resserrer ses rangs”, analyse Frédéric Deborsu, auteur de “Question(s) royale(s)” et journaliste à la RTBF.

Pas le moment donc d‘écorner la monarchie.
Le palais de Laeken a dénoncé le caractère “injurieux et mensonger” de ce livre.

“S’il n’y a plus de famille royale il n’y a plus de Belgique, et je crois que ce qu’on cherche, c’est à abattre la famille royale pour qu’il n’y ait plus de Belgique” estime Camille Simar, un résident de Bruxelles.

La monarchie comme facteur de cohésion, à l’heure où la Belgique est au bord de l‘éclatement.
La royaume se remet aussi d’une longue crise politique, durant laquelle Albert II s’est imposé comme médiateur.