DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une centième de gala pour un Tour meurtri


Sport

Une centième de gala pour un Tour meurtri

La 100ème édition du Tour de France se doit d‘être unique à l’heure ou le mythe Armstrong s’effondre définitivement et ou les affaires de dopage continuent de se multiplier.
Présenté ce mercredi à Paris, le parcours 2013 fait la part belle au patrimoine français pour redorer une réputation toujours plus terne.

Pour la première fois de l’histoire de la Grande Boucle, le peloton s‘élancera le 29 juin sur les magnifiques routes de Corse avec une étape à travers les Gorges de Piana qui s’annonce merveilleuse. Le retour sur le continent se fera évidemment par la Côte d’Azur avant une remontée via Albi pour deux jours dans les Pyrénées.
Le peloton s’attaquera alors à deux monstres sacrés du Tour, Ax-3 domaines puis Bagnères de Bigorre.

La deuxième semaine du Tour se concentrera sur de longues étapes de plaine avec un départ de Bretagne, un passage attendu par le Mont St Michel et une longue diagonale direction Lyon et les Alpes, c’est d’ailleurs le paysage lunaire du Ventoux qui clôturera la première quinzaine.

C’est là que le programme se corse et créé la polémique. Les coureurs déjà usés par deux semaines de compétition devront avaler tour à tour un chrono très difficile, une double ascension de l’Alpe d’Huez et deux arrivées en altitude. Un rythme infernal qui peut interroger.

“C’est vrai qu’il y a beaucoup de difficultés, mais le Tour n’a jamais été facile”, reconnait Bradley Wiggins, le tenant du titre.

Le revenant Alberto Contador souligne lui une compétition très ouverte mais bien équilibrée qui devrait laisser une vraie chance à chacun des favoris”

Pour le prestige dû à cette 100ème édition, les organisateurs ont réservé leur plus belle surprise pour le dernier jour du Tour: départ des jardins du Château de Versailles, direction Paris et l’Arc de Triomphe, le tout en soirée pour garantir un spectacle sans précédent aux spectateurs du Tour.

Letour.fr

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Un Shakhtar "do Brasil"