DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : le suspense est à son comble à moins de deux semaines de la présidentielle


Etats-Unis

USA : le suspense est à son comble à moins de deux semaines de la présidentielle

Les Américains n’ont d’yeux que pour elle en ce moment… A un peu plus de dix jours de la présidentielle, la Maison Blanche fait l’objet de toutes les convoitises, de tous les débats. Le locataire actuel Barack Obama va-t-il prolonger son bail de quatre ans ou laisser sa place à un nouvel occupant, le républicain Mitt Romney? Devant les grilles du palais présidentiel, chacun a son favori : “Je vais voter pour Obama”, dit une habitante de l’Etat de Virginie. “Toutes les deux, on supporte le tandem Romney-Ryan”, lancent fièrement deux femmes de Caroline du Nord. “Actuellement je suis indécis”, souligne un homme.

Les deux candidats sont au coude dans les sondages. Pour Jonathan Karl, spécialiste politique d’ABC News, le résultat de l’Ohio en particulier sera déterminant : “Si Barack Obama remporte l’Ohio, et les sondages le donnent d’ailleurs légèrement en tête dans cet État depuis deux mois, et bien il est probable qu’il remporte la présidentielle”, souligne-t-il. Si elle reste peu probable, l’hypothèse d’une égalité parfaite est également envisagée. «S’il y a égalité entre les deux candidats, si Romney et Obama ont chacun 269 grands électeurs, et bien le Congrès devra désigner un vainqueur. La Chambre des représentants élira le président et le Sénat le vice-président.”

L‘élection se jouera très certainement dans un mouchoir de poche comme en 2000 quand les républicains, alors vainqueurs du scrutin, avaient pourtant perdu le vote populaire. Le scénario inverse pourrait se produire cette année, selon le correspondant d’Euronews à Washington Stefan Grobe : “Obama pourrait en effet remporter la majorité des grands électeurs et perdre dans le même temps le vote populaire. Il y a douze ans, les démocrates d’Al Gore avaient récolté 500 000 voix de plus que Georges W. Bush. Mais avec 271 grands électeurs, ce sont les républicains qui avaient gagné.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Législatives ukrainiennes : le pays divisé entre l'Est et l'Ouest