DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

James Bond, la résurrection


cinema

James Bond, la résurrection

En partenariat avec

A la fin du dernier James Bond sorti en 2008, on pensait que 007 était mort. Evidemment, il n’en est rien. L’espion est de retour avec “Skyfall”, le 23ème James Bond.

Pour la troisième fois, c’est Daniel Craig qui incarne 007. Et l’acteur britannique n’a pas l’impression que son expérience lui ait servi tant que ça pendant le tournage.

“C’est pas plus facile pour autant”, explique Daniel Craig. “C’est plus amusant, c’est très valorisant et je m‘éclate toujours vraiment. Mais ça reste un défi quand-même à chaque fois parce qu’on pense qu’on sait à quoi s’attendre mais en fait on réalise que non. Mais ça en vaut vraiment la peine”.

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué et sa grande patronne, M, est remise en cause. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner. Evidemment, James Bond.

“Ce film est différent parce que c’est peut-être une histoire plus personnelle”, note Judi Dench, qui incarne la patronne du MI6. “On découvre davantage les failles et les secrets des personnages, les erreurs qu’ils ont commises, qu’ils regrettent et qu’ils étouffent. Et ça, je pense que cela n’avait pas vraiment été montré avant”.

Après le très décevant “Quantum of Solace”, le réalisateur Sam Mendes avait la lourde tâche de ressusciter James Bond.

A l’exception de l’humour cabotin de l‘époque Sean Connery, tous les ingrédients obligatoires ont été réunis : gadgets, fusillades, James Bond girls et bien évidemment scènes d’action en costard 3 pièces.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Le sacre d'un "monstre"