DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La trêve mise à mal en Syrie


Syrie

La trêve mise à mal en Syrie

La trêve, initiée par l‘émissaire international de l’ONU, n’aura duré que quelques heures. Des combats opposant l’armée aux rebelles ont en effet éclaté ce vendredi en plusieurs endroits du pays, notamment à Homs. Des violences qui ont fait au moins cinq morts, dont trois dans la banlieue de Damas.

Par ailleurs, trois personnes ont été blessées par des tirs des forces gouvernementales lors d’une manifestation hostile au régime qui s’est tenue dans la province de Deraa. “Damas nous arrivons”, ont scandé les manifestants à l’adresse de Bachar al-Assad.

Ces violences interviennent alors que les Syriens célèbrent la fête de l’Aïd qui devait marquer le début d’une trêve de quatre jours. Damas avait accepté hier le principe du cessez-le-feu mais s‘était réservé le droit de riposter à d‘éventuelles attaques des insurgés.

Enfin la télévision syrienne a diffusé des images du président syrien assistant à une prière au côté de haut responsables politiques et religieux. Dans son prêche, l’imam a appelé les Syriens à “cesser de se quereller.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : le chômage dépasse les 25% au troisième trimestre