DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La police chinoise stoppe une semaine de manifestations contre une usine pétrochimique

Vous lisez:

La police chinoise stoppe une semaine de manifestations contre une usine pétrochimique

Taille du texte Aa Aa

La police a mis fin samedi à une semaine de manifestations dans la ville portuaire de Ningbo, dans le nord-est de la Chine. Et ce, sans ménagement, en procédant à des interpellations. Ces rassemblements visaient un projet d’agrandissement d’une usine pétrochimique. Les opposants dénoncent les risques pour la population d’une installation recourant à des substances dangereuses, qu’ils jugent cancérigènes.

Les mouvements de protestation contre un développement économique effréné peu respectueux de l’environnement se multiplient en Chine. En juillet, déjà dans l’est du pays, le gouvernement a même dû renoncer à un projet de déchetterie industrielle face à l’opposition des riverains.

Les manifestations en faveur de l’environnement ne sont pas censurées par les autorités, contrairement à la contestation politique. Mais au bout donc d’une semaine, elles ont décidé d’y mettre le holà…