DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ouragan Sandy chamboule la campagne présidentielle


monde

L'ouragan Sandy chamboule la campagne présidentielle

Alerte maximale sur la côte Est des Etats-Unis où des mesures exceptionnelles ont été prises en prévision de l’arrivée de Sandy.

L’ouragan, dont les vents dépassent souvent les 140 kilomètres heure, devrait gagner en intensité dans les prochaines heures.

Conséquence de cela, des milliers de vols annulés, et près de 375.000 New-yorkais évacués par mesure de précaution.

Barack Obama, qui garde en mémoire les effets politiques désastreux de l’ouragan Katrina, est sur le pied de guerre.

“C’est une grosse et sérieuse tempête. Et mes premiers mots vont aux habitants de la côte Est, de la Virginie jusqu’au Nord : ils doivent prendre la menace très au sérieux, souligne le Président américain.”

Une avarie du ciel qui place de fait la campagne entre parenthèses, à 9 jours de la présidentielle. Les deux candidats ont d’ailleurs été contraints d’annuler des réunions publiques dans les Etats se trouvant dans la cible de l’ouragan.

“Je suis assez loin de l’eau. Je ne pense pas que je vais avoir un problème, malgré tout ce vent. Mais que peut-on faire qu’attendre ?”, s’interroge Louise Germanario, habitante du New Jersey.

Ambiance désertique dans le sud de Manhattan et dans le quartier du Queens, parmi les plus inondables de l‘île. Quant aux métros et aux bus, ils ne circulent plus depuis dimanche en fin d’après-midi.

“C’est ridicule. New York est un melting-pot de gens qui se lèvent tous les jours pour gagner leur vie, et on ne peut même pas utiliser les transports publics.”, s’indigne Tiffany Sobers, résidente de New York.

Pour le moment, Sandy a déjà occasionné la mort d’une soixantaine de personnes dans les Caraïbes. Un bilan qui pourrait encore s’aggraver si l’ouragan venait à heurter les deux fronts froids arrivant de l’ouest et du nord du continent.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : les nationalistes font leur entrée au Parlement