DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les New Yorkais calfeutrés chez eux en attendant Sandy

Vous lisez:

Les New Yorkais calfeutrés chez eux en attendant Sandy

Taille du texte Aa Aa

New York, ville fantôme, retenait son souffle ce lundi après-midi, en prévision du passage de Sandy qui s’apprête à balayer la côte Est des Etats-Unis.

L’ouragan devrait en priorité atteindre les terres du Delaware, du New Jersey, et le sud de New York, où l‘état d’alerte est maximal.

“Je préfère rester ici. Mais rien n’est vraiment sûr, non ? J‘étais sur le point de rejoindre mon frère à Long Island, mais il a été évacué, raconte Mary, résidente du sud de Manhattan.”

“Vous savez, quand il s’agit de la vie, il y a toujours un risque. Cela dit, je me sens quand même concerné par ce qui se passe, explique David, un autre habitant de l‘île.”

La bourse de Wall Street, plus exposée au risque d’inondation, restera fermée ce mardi pour une deuxième journée consécutive, du jamais vu depuis les attentats du 11 septembre.

Tous les transports publics sont également à l’arrêt jusqu‘à nouvel ordre et pas moins de 375 000 habitants de zones inondables qui bordent l’East River et l’Hudson ont été évacués. Une tranquillité inouïe dans cette métropole de 8,2 millions d’habitants habituée au tumulte et d’ordinaire bondée.

Le risque de montée des eaux a aussi conduit les autorités à mobiliser plus d’un millier de soldats de la garde nationale dans la ville..

Dans le New Jersey, où l’impact devrait avoir lieu au plus tard mardi matin, les rafales de vent avoisinent déjà les 170 km/h actuellement.