DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fausses images sur internet : Sandy fais moi peur


Etats-Unis

Fausses images sur internet : Sandy fais moi peur

Sandy pouvait couper toutes les lignes électriques de New York mais ne pouvait pas tarir le flot de photos partagées sur les réseaux sociaux. Dont un certain nombres de faux, souvent les plus partagés. C’est désormais incontournable. A chaque événement son lot de fausses photos et hurlements au fake (faux) !

Comme le rappelle très justement le Tumblr 'Is Twitter Wrong', ces faux peuvent être classés en trois catégories :

  • Les vraies images d’un événement différent
  • Les faux retouchés
  • Les faux retouchés d’un événement différent et ressortis pour l’occasion

Dans le cas de Sandy, deux grandes types de fake, tombant dans l’une ou l’autre des catégories, ont circulé. Tout d’abord des images de nuages très effrayants, prêts à engloutir New York comme celle-ci :


En fait un orage datant de 2011 tel que le prouve un article du Wall Street Journal du jour dit.

Ou celle-là:


Authentique de l’agence Getty Image mais qui date pourtant de 2009.

Ou encore la plus impressionnante re-twettée par Pascal Nègre, le patron d’Universal :


Cette image est en fait un photomontage. Pascal Nègre ne s’est du coup pas fait rater dans les réponses à son tweet…

Ces orages que l’on appelle supercellulaires ont l’avantage non négligeable d‘être plus visuels qu’un ouragan qui, vu du dessous, consiste surtout en beaucoup de vent, beaucoup de gris et beaucoup de pluie dont les gouttes floutent les photos. Comme, par exemple, cette image, vraie, tirée d’une webcam lundi :


C’est authentique, mais c’est ennuyeux et on baille au lieu d’avoir les mâchoires qui tombent et les membres qui tremblent.

D’autres photos-qui-font-peur montraient des rues inondées dans lesquelles nageaient des requins… Parfaitement, des requins. Brrrr. Comme ici :

.
En fait un photomontage qui circulait déjà pour l’ouragan Irene et que le site Snopes, un site américain qui dément les faux sur internet, démonte rapidement.

Enfin, une dernière image a circulé pour faire fondre les petits cœurs patriotiques battant dans les poitrines de certains Américains inquiets mais crédules. Il s’agit des soldats montant la garde devant la tombe du soldat inconnu dans le cimetière d’Arlington, près de Washington, soi-disant sous la pluie battante de Sandy.

Newt Gingrich, ancien candidat aux primaires républicaines, la retweete pour saluer le courage de ces soldats.

Mais en fait, le régiment dément rapidement sur son compte Twitter, expliquant que la photo date du mois de septembre.


Par contre, les responsables expliquent ensuite sur Facebook, que les gardes sont en faction toute l’année 24/24 et donc sont effectivement en train d’affronter Sandy. Pour contre-balancer, ils postent des photos du jour. Malheureusement, on y voit moins la pluie et elles font donc moins fondre les cœurs…

De nombreux médias en ligne ont rapidement mis en place des moyens : articles, hashtags (#fakesandy), Storify ou autres, pour mettre en garde contre ces fakes. Ainsi un journaliste du magazine The Atlantic a passé la journée d’hier et d’aujourd’hui à authentifier des photos, croisant les sources, recherchant les auteurs des photos, puis taggant directement sur l’image si elle est vrai ou non.

Comment faire alors : au-delà du bon sens pour certaines images, vous pouvez vous tourner vers des sites spécialisés dans le démenti de rumeurs comme Hoaxbuster en français ou Snopes en anglais ou encore Is Twitter wrong, ou faire vous-même des recherches à partir de Google images ou d’outils de recherche inversée comme Tineye ou le plug in Firefox Google's reverse image search.

Et si vous voulez tester vos aptitudes, Buzzfeed vous propose un quiz photo spécial vrai/faux sur Sandy et les réponses détaillées.

En tout cas, en voilà une dont on peut vous assurer qu’elle est vraie :

Prochain article

monde

Tempête Sandy : l'angoisse des familles évacuées