DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tempête Sandy : New York dans le noir absolu

Vous lisez:

Tempête Sandy : New York dans le noir absolu

Taille du texte Aa Aa

L’Empire State Building de New York dans le noir absolu : une scène totalement inédite à Manhattan où le passage du cyclone Sandy a plongé la moitié sud de l‘île dans l’obscurité totale.

Des airs de fin du monde avec en prime une augmentation record du niveau de l’eau, qui a atteint par endroits plus de 4 mètres, du jamais vu depuis plus de 50 ans.

Hasard regrettable du calendrier, la menace s’est accentuée avec le phénomène de pleine lune qui a renforcé l’intensité des vagues sur cette métropole de 20 millions d’habitants.

Des trombes d’eau qui ont envahi la plupart des rues du sud de Manhattan, depuis Battery Park, jusqu’au chantier de Ground zero et aux bouches de métro, favorisées en cela par la montée inhabituelle du niveau des eaux de l’East River et de l’Hudson qui encerlent la ville.

Témoins des dégâts, les habitants sont médusés.

“On n’imaginait pas qu’un tel truc puisse arriver un jour à New York, mais il ne faut pas paniquer. Les policiers font tout ce qu’ils peuvent, ils ont beaucoup de véhicules en patrouille. Il faut juste que les gens gardent leur calme, soutient ce New-Yorkais.”

1 demi-million de personnes ont dû passer la nuit sans électricité la nuit dernière, et la situation ne devrait pas rentrer dans l’ordre avant 3 ou 4 jours. L’un des plus grands hôpitaux, le Langone Medical Center, a également dû être évacué, en raison d’une panne des groupes électrogène de secours.

Dans le quartier du Queens, les flammes ont envahi une cinquantaine de maisons qui venaient tout juste de subir le ravage des eaux.

Une situation exceptionnelle qui a poussé le Président Obama à déclarer l‘état de “catastrophe majeure” sur l’ensemble de l‘état de New York.

La ville qui ne dort habituellement jamais a sombré dans un sommeil profond.

A lire aussi : Sandy se déchaine aussi sur le web