DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine: la percée de Svoboda inquiète la communauté juive


Ukraine

Ukraine: la percée de Svoboda inquiète la communauté juive

La percée inattendue du parti d’extrême-droite Svoboda sème l’inquiétude au sein de la communauté juive ukrainienne et en Israël. Connu pour ses déclarations racistes et homophobes, Svoboda va entrer pour la première fois au Parlement.
Svoboda, qui veut dire liberté en ukrainien, s’appelait le Parti social-national d’Ukraine jusqu’en 2004.
Le rabbin Pynchas Vyshedski assure que les dirigeants de Svoboda sont bien antisémites. “Je n’ai besoin d’aucune preuve car j’ai lu à plusieurs reprises leurs textes et leurs déclarations”, indique-t-il.
“Nous ne comprenons pas pourquoi on leur a donné l’occasion de se présenter aux élections, s’interroge Alex Miller, membre de la Knesset et dirigeant du comité inter-parlementaire israélo-ukrainien. Nous comprenons la démocratie de l’Ukraine mais ce type de parti devrait être hors du Parlement.”

Selon des analystes locaux, Svoboda est un mouvement complexe qui compte parmi ses adhérents des antisémites. Le parti, lui, rejette les accusations d’antisémitisme.

“Je voudrais m’adresser de nouveau aux hauts responsables de l‘état d’Israël. Nous respectons vos sentiments patriotiques, les sentiments patriotiques de vos citoyens. S’il vous plaît, à votre tour, respectez les mêmes sentiments des citoyens ukrainiens et respectez le droit des Ukrainiens à la libre expression de leur volonté”, a demandé le dirigeant de Svoboda, Oleg Tyagnybok.

En 2011, Svoboda avait organisé une défilé contre l’arrivée massive de juifs hassidiques qui effectuent chaque année un pélerinage en Ukraine.

Avec AFP et notre correspondant Sergio Cantone

Prochain article

monde

Israël: le Likoud approuve l'alliance avec Lieberman