DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Merkel-Erdogan : discussions sur l'adhésion turque et les réfugiés syriens


Allemagne

Merkel-Erdogan : discussions sur l'adhésion turque et les réfugiés syriens

Lors de sa visite à Berlin, le premier ministre turc Recep Tayyep Erdogan a reçu l’assurance de la chancelière Angela Merkel sur la poursuite du processus d’adhésion de son pays à l’Union européenne. Aujourd’hui, les discussions, commencées en 2005, et que la Turquie voudrait voir aboutir d’ici 2023, bloquent avant tout sur la question de Chypre, membre de l’UE.

Pour Erdogan, il est regrettable que Chypre ait été reconnue comme membre de l’UE.

“Nous reconnaissons la partie nord de Chypre comme indépendante, ce qui n’est pas le cas de tous. Mais Mme Merkel avait elle-même dit dans le passé qu’accepter Chypre dans l’Union était une erreur. Et il faut que la Turquie obtienne récompense pour ses efforts pour l’entrée dans l’UE. Aucun autre pays n’a reçu un tel traitement”, a-t-il dit.

Le premier ministre turc, qui avait mardi inauguré la nouvelle ambassade à Berlin, a par ailleurs demandé à la chancelière allemande l’aide de son pays face à l’afflux de réfugiés syriens-100.000- qui fuient leur pays depuis le début du conflit.

Devant la porte de Brandebourg, un millier d’Allemands s‘étaient réunis pour protester contre la venue d’Erdogan, face aux violations des droits humains en Turquie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Présidentielle américaine : les autres candidats, oubliés de la campagne