DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les 20 ans du marché unique


u talk

Les 20 ans du marché unique

Dans cette édition de Utalk, Anja originaire de Berlin, pose la question suivante : “A l’heure où le Marché unique fête ses 20 ans, j’aimerais savoir ce qu’il nous a apporté à nous, citoyens européens ?”

Regina Bastos, députée européenne membre du Parti populaire européen, lui répond :
“Depuis 20 ans, il y a eu des progrès fantastiques pour les citoyens et les entreprises. Les Européens bénéficient de prix plus bas, d’une meilleure qualité en général et d’un accès plus vaste aux services.
Ils peuvent voyager, vivre et travailler dans n’importe lequel des Etats membres de l’Union et cette liberté de circulation est une grande conquête et simplifie énormément la vie des citoyens.
Quant aux entreprises, elles profitent d’un marché de 500 millions de consommateurs.

On constate aussi certains problèmes : des problèmes parfaitement identifiés par les citoyens et les entreprises. Les individus ont encore des difficultés à appréhender quels sont leurs droits. Par exemple, faire immatriculer son véhicule dans un autre Etat membre est un processus difficile et lent.
Les citoyens ont également du mal à obtenir le remboursement des frais de santé payés dans un hôpital situé dans un autre Etat membre que le leur.

On peut citer également cette procédure qui devrait être simple : ouvrir un compte bancaire. Elle peut concerner un étudiant Erasmus qui arrive du Portugal et qui veut résider en Belgique et doit signer un bail : le propriétaire lui demande une caution alors que la banque, pour l’autoriser à ouvrir un compte, lui demande un justificatif de domicile. Ces questions qui sont si simples et qui devraient être réglées constituent encore un problème et sont un obstacle au bon fonctionnement du marché unique.
Ce sont tous ces petits obstacles qui dépendent avant tout du manque d’information, du droit des Européens à rendre les choses plus simples, plus accessibles et de la volonté politique des Etats membres de présenter clairement la législation et les directives communautaires. Quand ils seront surmontés, le marché unique fonctionnera pleinement. Mais ils doivent encore être résolus.”

Si vous voulez vous aussi poser une question dans U talk, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

Quel financement européen pour la recherche ?