DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : des candidats obtiennent le recomptage des voix


Ukraine

Ukraine : des candidats obtiennent le recomptage des voix

En Ukraine, plusieurs partis ont exigé un recomptage des voix quelques jours après les législatives contestées du 28 octobre qui ont vu la victoire du Parti des Régions, la formation du président sortant.

Des demandes qui dans la majorité des cas émanent de candidats de l’opposition unie dans la région de Kiev et de Cherkassy.

Mais parfois aussi de candidats du parti au pouvoir, comme dans cette circonscription de Kiev, où la formation n’a pas obtenu la majorité.

“Il n’y aucun moyen de pression, nos élections ont été justes et transparentes. Mais si le fait de saisir la justice constitue un moyen de pression, je ne sais pas quoi dire, s’indigne Vadym Ivanchenko, candidat malheureux du Parti des régions.”

Le candidat de l’opposition, ancien ministre de l‘économie de Timochenko, soutient le contraire, expliquant qu’un nouveau dépouillement n’a pas lieu d‘être dans la mesure où les urnes ont été ouvertes puis déplacées ailleurs.

Il affirme aussi que des membres de sa famille ont fait l’objet de menaces.

“Ma fille a reçu un appel sur son portable. Elle a neuf ans. Seule sa mère, quelques camarades de classe et moi-même avons son numéro. Pourtant un homme qui s’expimait en russe lui a dit : dis à ton papa de la mettre en veilleuse, s’insurge Serhiy Teryokhin, candidat victorieux de l’opposition unie.”

Teryokhin insiste également pour nous montrer certains documents prouvant, selon lui, que des fraudes électorales ont bien émaillé le scrutin.

Il affirme en particulier que des centaines de personnes, qui prétendaient être malades et dans l’incapacité de se déplacer, auraient produit de fausses attestations médicales pour pouvoir s’acquitter de leur devoir électoral depuis leur domicile.

Plusieurs observateurs de l’OSCE ont inspecté la commission électorale de ce district, sans toutefois faire le moindre commentaire.

Lundi, l’organisation avait pourtant estimé que ce scrutin constituait un «pas en arrière» pour la démocratie en Ukraine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Michael Bloomberg un soutien de poids pour Obama