DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Amsterdam veut garder son tourisme lié au cannabis


Pays-bas

Amsterdam veut garder son tourisme lié au cannabis

Amsterdam pourra-t-elle vraiment déroger à la “carte cannabis” ? Le maire de la ville refuse de fermer les 220 coffee shops de la capitale des Pays-Bas aux touristes étrangers le 1er janvier prochain, exploitant une disposition introduite dans le texte de loi par le nouveau gouvernement.
“Pas si simple”, répond le ministre de la Justice. Le débat est donc relancé, de quoi redonner le sourire aux patrons de coffee shops.

“90% de mes revenus seront perdus si je ne peux plus accueillir d‘étrangers et cela vaut pour tous les coffee shops de la zone”, estime Michael Veling, leur représentant.

Car sur les sept millions de touristes qui visitent Amsterdam chaque année, un million et demi achèterait du cannabis.

“Viendriez-vous toujours ici si vous ne pouviez plus acheter d’herbe?”, demande cette journaliste.
Réponse de ce jeune homme :
“Non. Je ne crois pas qu’ils devraient appliquer cette loi parce que c’est votre principale attraction touristique”.

La “carte cannabis” est entrée en vigueur le 1er mai dans le sud du pays. Elle aurait créé des problèmes de drogue dans la rue, c’est le principal argument avancé par le maire d’Amsterdam, qui semble déterminé à empêcher les coffee shops de tourner à vide dans la capitale néerlandaise.

Prochain article

monde

Le manque de nourriture menace les Haïtiens