DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Marche russe à Moscou : racisme et xénophobie


Russie

La Marche russe à Moscou : racisme et xénophobie

Ils étaient 20 000, selon les organisateurs. 6 000 d’après la police. Des milliers d’ultra-nationalistes ont défilé ce dimanche à Moscou à l’occasion du Jour de l’Unité nationale. Il s’agit de la Marche Russe.
“La Russie aux Russes, l’Europe pour les Blancs!” ont scandé des manifestants, d’après le site de RIA Novosti.
Ils ont pris notamment pour cible le président Vladimir Poutine. Ils lui reprochent de ne pas “protéger” les Russes contre l’arrivée d’immigrants venus en particulier des anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale.
Le chef du Kremlin est même accusé d’avoir réduit la population russe de 10 millions de personnes.

“Les meilleurs des Russes se voient obligés de quitter la Russie pour l’Occident”, a estimé Alexandre Belov, l’un des organisateurs de la Marche. Il a clairement désigné Poutine comme un ennemi.

Moscou a autorisé la marche malgré l’opposition de la Fédération des migrants de Russie, qui souhaitait son annulation ou son report à une autre date qu’un jour censé promouvoir l’unité du peuple.

Avec AFP

Prochain article

monde

Attentat à Damas et prise de contrôle d'un champ pétrolier