DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

48 heures de grève générale en Grèce : la rancoeur monte


Grèce

48 heures de grève générale en Grèce : la rancoeur monte

Quand les centrales syndicales du secteur public et du secteur privé s’unissent, c’est une grève dure qui s’annonce en Grèce. 48 heures de paralysie mais aussi de manifestations vont se dérouler pour protester contre un nouveau plan d’austérité préparé par le gouvernement Samaras. Le message du “sacrifice” ne passe plus, et certains Grecs sont prêts à tout casser.

“Aux armes !” crie un membre du service de sécurité des syndicats. “Nous militons, explique-t-il, afin que nos députés n’osent pas voter pour ces mesures d’austérité. S’ils le font, je vous le dis les yeux dans les yeux et en toute conscience, il y aura des actions extrêmes et une explosion sociale”. Des manifestations sont prévues dans toutes les grandes villes. A Athènes, les forces anti-émeutes sont sur le qui-vive, particulièrement près du Parlement et des bâtiments publics.

Prochain article

monde

Russie : le ministère de la Défense au coeur d'une affaire de fraudes