DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Floride : voter par anticipation, un vrai parcours du combattant

Vous lisez:

Floride : voter par anticipation, un vrai parcours du combattant

Taille du texte Aa Aa

Jusqu‘à 8 heures d’attente pour voter.

En Floride, l’un des Etats clés les plus importants dans la course à la Maison Blanche avec ses 29 grands électeurs, il y avait du monde dans les bureaux de vote. D’après les statistiques fournis par l’Etat, près de 40% des 11,9 millions d‘électeurs inscrits ont déjà voté. Non sans mal, un vrai parcours du combattant selon cette femme :

“Je réside en Floride. J’y vote depuis 30 ans et le gouverneur républicain a rendu les choses extrêmement difficile. Cela a commencé avec l‘élection en 2000, lorsque le vote a été volé et c’est de pire en pire”, dénonce cette citoyenne.

“vous le savez bien, il y a toujours eu des mauvais coups des deux côtés aussi loin que je me souvienne. Et ça me fatigue, je suis fatigué de tout ça. Qu’ils parlent simplement de ce qu’ils veulent faire et qu’ils arrêtent tout ce qui est négatif”, lance ce citoyen.

Le nombre de votes anticipés a toutefois diminué par rapport à 2008 et les votes par procuration sont en revanche plus nombreux dans cet état qui avait fait basculer la présidentielle de 2000 avec la victoire du républicain George W.Bush face au démocrate Al Gore pour 537 voix selon la Cour Suprême.

“Le vote anticipé est techniquement terminé en Floride, mais les autorités électorales ont trouvé des idées créatives pour contourner les restrictions imposées par l’Etat. Malgré cela, tout comme en 2000, il y a des problèmes dans les urnes dans cet état clé qui pourrait à nouveau monopoliser l’attention de l‘élection présidentielle américaine.

Floride : la météo pourrait jouer en faveur de Romney

L’un de nos reporters, Paul Hackett, a suivi Mitt Romney ces derniers jours sur la route de la campagne électorale. Il se trouve à Tampa, en Floride, qui est l’un des états-clés de l‘élection.

Son analyse sur les chances pour Romney de l’emporter en Floride :

Paul Hackett :
“Les responsables républicains auxquels j’ai parlé pensent qu’ils peuvent s’en sortir et gagner la Floride. Et vraiment, ce qui va compter c’est la participation, le nombre de gens qu’ils réussiront vraiment à faire sortir et aller voter. Comme vous le voyez derrière moi, il y a des gens qui font la queue pour voter. En Floride c’est un long et complexe processus, le vote prend du temps et il est difficile pour les gens de s’absenter du travail.
Les Républicains sortent généralement voter, quel que soit la météo, alors que les Démocrates sortent généralement un peu moins. Avec les prévisions pour demain, qui ne sont pas très bonnes, l’avantage sera peut-être à Romney. Les Républicains pourraient donc bien l’emporter ici simplement à cause du temps qu’il fera.

les Républicains à qui j’ai parlé m’ont dit que le premier débat a tout changé pour eux. Auparavant, leur campagne manquait d’exposition, beaucoup de gens ne savaient pas vraiment qui était Romney. Mais il s’est posé comme homme d’Etat pour beaucoup d’Américains, il a tenu tête au Président, et en fait, pour beaucoup d’Américains, j’ai le sentiment qu’il est apparu comme plus compétent que le président lui-même. Cela suffira t-il pour gagner la Floride, c’est difficile à dire. Cet état est divisé démographiquement, il y a des Hispaniques, une forte communauté juive, qui vote plutôt démocrate. Mais qui sait qui va gagner ? C’est très très serré pour l’instant, et très difficile à prévoir”.