DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'opposition ukrainienne refuse l'offre de la Commission électorale


Ukraine

L'opposition ukrainienne refuse l'offre de la Commission électorale

Cette dernière a promis hier un nouveau vote dans cinq circonscriptions. Insuffisant selon les trois partis d’opposition qui ont mobilisé 2000 personnes pour dénoncer des fraudes aux élections du 28 octobre dernier remportées par le parti au pouvoir, le parti des régions.

Pour l’ancien boxeur Vitaliy Klychko, le leader du parti UDAR, il faut “un nouveau scrutin dans les 13 circonscriptions où nous pouvons prouver notre victoire. Si ce n’est pas le cas, nous exigerons de nouvelles élections législatives, équitable et selon de nouvelles règles”.

“Mais je doute que les candidats des circonscriptions au scrutin uninominal qui ont déjà dépensé beaucoup d’argent soutiennent la décision de l’opposition”, explique ce représentant du Parti des Régions, le parti du président Ianoukovitch.

Mais les trois partis d’opposition sont divisées. L’UDAR veut un nouveau vote dans 13 circonscriptions, l’alliance Batkivchtchina dans 5 circonscriptions et les nationalistes de Svoboda n’y tiennent pas mais préfère cela à la victoire du parti au pouvoir.

“L’impasse électorale avec le gouvernement est un véritable test pour l’opposition ukrainienne. Elle doit montrer si elle est prête à continuer à agir tout en restant unie”, estime notre correspondante Angelina Kariakina.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : semaine de grèves et de manifestations contre l'austérité