DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : le poids des questions raciales et religieuses


Insight

USA : le poids des questions raciales et religieuses

Il y a quatre ans, pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, un président afro- américain arrivait à la Maison Blanche, un tournant symbolique pour les droits civiques.

Aujourd’hui pourtant le racisme sévit toujours en Amérique. Euronews a rencontré la représentante démocrate et anciennne militant des droits civiques Eleanor Holmes Norton. Pour elle, il est plus “politiquement correct” de ne pas le montrer:

Eleanor Holmes Norton:

«Ce qui est difficile à discerner, c’est que certains blancs américains ont peur de se voir considérés comme racistes, mais je crois que le racisme existe absolument. Il est très mal vu d‘être raciste dans l’Amérique d’aujourd’hui, même si vous l‘êtes. Et donc, il sera très difficile de l’identifier. “

Selon un sondage réalisé juste avant l‘élection de 2008, Barack Obama aurait gagné par une période de six points supplémentaires s’il avait été blanc.

Eleanor Holmes Norton :

«Depuis le président Jimmy Carter, pas un
président démocrate n’a obtenu la majorité des voix des blancs. Alors, si c’est le cas pour les blancs candidats à la présidence, vous pouvez imaginer que ça allait être encore plus le cas pour le premier candidat noir. “

Selon les derniers chiffres du Bureau américain du recensement, pour la première fois, le nombre d’enfants nés au sein des minorités ethniques est plus important que celui nouveaux nés blancs. Alors que les Blancs représentent encore la majorité de la population américaine, ils seront bientôt
dépassés.

Eleanor Holmes Norton :

«Dans un avenir pas si lointain, ce pays aura une population majoritairement de couleur. Il y a des gens, sans doute d’une certaine génération, pour qui ça représente rien de moins qu’une menace. Et le président est associé à tous les grands changements de la société moderne. “

Pour Eleanor Holmes Norton, le fait que les origines d’Obama aient sans cesse été remises en cause par certains ultra-conservateurs républicains tout au long de son mandat est très révélateur: «Ils disent en réalité : un noir, c’est déjà pas terrible, mais un noir dont le père vient d’Afrique, ça c’est trop… Ce qu’ils disent, c’est: nous ne voulons pas de cet homme, quelques soient vos preuves. Maintenant,
c’est quelque chose qu’ils ne diront jamais hors de chez eux. Mais, c’est si évident… On ne peut pas l’ignorer.”

Comme la race, la religion joue un rôle majeur dans la société américaine, et dans la politique. Même si les Etats-unis sont un pays laic, les confessions, très nombreuses, sont omniprésentes dans l’espace public, et forcément instrumentalisées par les politiciens.

Eleanor Holmes Norton:

«Il est important de noter que la religion a été politisée dans ce pays depuis au moins 20 ans. La plupart des candidats jugent important de dire quelle est leur religion. Mais qui s’en soucie… Et pourquoi? Parce qu’ils espèrent que cela dira quelque chose sur leurs valeurs? attirera les gens à eux? Même le président a parlé de son christianisme! “
Le poids des religions en Amérique a son corollaire, un débat toujours à vif sur l’avortement.

Plus de 35 ans après que la Cour suprême américaine a accordé à une femme le droit d’avorter, la question continue de jouer un rôle de premier plan au niveau politique:

Eleanor Holmes Norton:

“Sur la question controversée de l’avortement, nous respectons ceux qui, pour des raisons de conscience sont contre l’avortement. Beaucoup d’entre nous n’ont rien à faire avec ces gens qui veulent l’imposer par la loi, et faire passer leurs croyances au dessus des notres. Ce n’est pas ce que doit être une société libre qui respecte la religion, et qui veut laisser la religion hors de la vie publique. “

Pour les militants des droits civiques, il faudra encore du temps à l’Amérique pour s‘émanciper des barrières raciales et religieuses qui creusent les différences entre communautés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Floride : voter par anticipation, un vrai parcours du combattant