DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marché de l'art : de belles enchères en perspective

Vous lisez:

Marché de l'art : de belles enchères en perspective

Taille du texte Aa Aa

A vos marques, prêt, à vos enchères…

Tout est en place chez Christie’s à New York pour accueillir la grande vente aux enchères d’automne : de l’art moderne à la carte- avec des toiles mondialement réputées, comme le Marlon Brando de Andy Warhol, qui devrait atteindre les 20millions de dollar, ou sa Statue de la liberté, oeuvre culte et expérimentale de la future technique en 3D.

Gerhard Richter cotoie Roy Lichenstein dans un menu décidément gourmet…
74 oeuvres, hors-pairs, sont proposées à partir du 8 novembre, jusqu’au 14.

Koji Inoue, spécialiste de l’art contemporain et d’après guerre à Christie’s : “Nous sommes très excités d’avoir réussi à rassembler la plus grande vente d’art contemporain et d’après guerre ici à Christie’s. Le total des ventes est pour l’instant estimé entre 309 à 441 million de dollars. On a encore jamais eu un chiffre aussi important.”

Pendant ce temps, dans la maison concurrente de Sotheby’s… les acheteurs sauront trouver l’apaisement dans le “Champ de blé” de Monet ou le trouble chez Basquiat son “Onion Gum”.

Picasso ne manquera pas à l’appel- son “Plant de tomate” est estimé entre 10 et 15 million de dollars.

Tobias Meyer, directeur de l’art contemporain chez Sotheby’s : “Les gens semblent trouver un grand réconfort dans le grand art, et quand ils peuvent se permettre d’en acquérir, même en période d’incertitude, ils le font, parfois avec encore plus d’entrain qu’avant.”

Le prix record pour l’achat d’une d’oeuvre d’art a été atteint par Sotheby’s avec une des quatre versions du “Cri” de Munch, vendu à 120 million de dollars en mai cette année.

On n’atteindra surement pas ces sommets cet automne mais certains acheteurs risquent de repartir les poches bien allégées.