DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Obama party" chez l'ambassadeur

Vous lisez:

"Obama party" chez l'ambassadeur

Taille du texte Aa Aa

L’atmosphère est détendue. Les visages, longtemps crispés, affichent désormais un sourire de satisfaction. A l’ambassade des Etats-Unis à Paris, un petit-déjeuner était organisé pour fêter la victoire de Barack Obama. Parmi les 700 personnes présentes figuraient notamment des étudiants américains, à la fois heureux et lucides sur la victoire du candidat démocrate.
“L‘élection d’Obama prouve que les Américains ont admis que les Etats-Unis doivent avoir un nouveau rôle dans le monde mais l‘écart, très serré entre les deux candidats, démontre que ce pays a dû mal à opérer cette mutation”, analyse l’un d’entre eux.

Charles Rivkin, l’ambassadeur des Etats-Unis en France, et ami de longue date du président américain, réclame désormais la fin des divisions dans son pays.
“[Le président] dit que nous sommes une seule et même nation. Nous avons certains traditions politiques qui parfois peuvent faire apparaître des divisions. Mais nous sommes une nation unique et nous travaillerons ensemble durant les quatre prochaines années”, a-t-il déclaré au micro d’Euronews.

Parmi les personnalités présentes, Pierre Moscovici, le ministre français de l‘économie affichait sa satisfaction après la victoire du candidat démocrate.

“Vous savez, ce sont les Américains qui ont choisi leur président pas les Francais, mais on ne peut pas s’empêcher d‘éprouver du plaisir parce que c’est vrai, nous avons de la sympathie pour Obama. Nous partageons avec lui beaucoup de priorités. Barack Obama est attentif à l’avenir de la zone euro. Il est aussi attentif à la croissance mondiale, les choses sont extrêmement fluides, agréables. Maintenant, il a quatre ans de plus et nous avons toujours quatre ans, une période durant laquelle nous allons bien coopéerer avec lui”, a expliqué le locataire de Bercy.

Barack Obama peut compter sur un soutien important de la France. Selon un récent sondage, 78% des Français étaient favorables à sa réélection.