DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des conditions de vie très difficiles pour les réfugiés syriens


Syrie

Des conditions de vie très difficiles pour les réfugiés syriens

A la frontière turque, les camps de réfugiés syriens ne cessent de s’accroître. Mais les conditions de vie, elles, restent précaires.
Le manque d‘électricité, d’eau et de nourriture reste la principale source de problème de cette population. L’hygiène est insuffisante, en conséquence, des enfants souffrent de diarhées. En venant ici, ces réfugiés cherchaient surtout à fuir les combats
et à mettre leurs familles en sécurité. Ils ne pensaient pas qu’en quittant la Syrie, les conditions de vie seraient encore plus difficiles.

“On est venu ici à cause des bombardements répétés effectués par plusieurs hélicoptères. C‘était insupportable. On ne pouvait pas rester. Les maisons ont été détruites, notre village entier a été détruit. C’est pourquoi on a fui. On n’a rien pris aucun vêtement sauf ceux que l’on porte. On a tout laissé”, témoigne un père de famille.

Après 20 mois de conflit en Syrie, le président Bachar El Assad est toujours en place. Dans une interview à la télévision russe,
il répond par la négative à la proposition britannique d’une sortie sécurisée du pays.

“Je ne suis pas une marionnette. L’Occident ne m’a pas programmé pour que je parte en Occident ou dans un autre pays. Je suis Syrien, j’ai ma place ici et je dois vivre et mourir en Syrie.”

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, au moins 32 000 personnes ont péri depuis le début du conflit.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : un énième plan de rigueur qui passe mal dans la rue