DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ancienne néonazie formellement accusée de meutre


Allemagne

L'ancienne néonazie formellement accusée de meutre

Elle s’appelle Beate Zschäpe. Âgée de 37 ans, la justice allemande accuse cette membre du groupe néonazi allemand, “Clandestinité nationale-socialiste”, de dix assassinats dont neuf à caractère raciste.

Les faits auraient été commis avec ces deux hommes, Uwe Mundlos et Uwe Böhnardt. Deux complices qui s‘étaient donnés la mort en octobre 2011, soit quatre jours avant l’arrestation de la jeune femme.
Au domicile du groupe figure un véritable arsenal. La police a mis la main sur un fusil à pompe ainsi que sur plusieurs pistolets automatiques. L’objectif de ces meurtres ? Semer la panique chez les étrangers d’Allemagne, selon le parquet général.

Dans son allocution, le procureur parle d’un groupe parfaitement organisé et surtout très discret.
“L’accusée a donné au groupe d’extrême-droite un semblant de normalité et de légalité. Son rôle était de faire en sorte que son groupe passe inaperçu. C’est comme cela que leur appartement commun a pu servir de lieu de refuge et de centre d’action”, a-t-il déclaré.

Voici le dernier refuge du groupe.
Après la mort de ses complices, Beate Zschäpe a tenté détruire les preuves de sa culpabilité,
sans succès. Quatre autres membres du groupes sont accusés de complicité dans ces assassinats.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pas de répit pour Barack Obama