DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Obama et Jinping, les nouveaux "rois du monde"


Etats-Unis

Obama et Jinping, les nouveaux "rois du monde"

A peine réélu Barack Obama doit faire face à l’autre homme le plus puissant du globe : son homologue chinois. Xi Jinping est appelé à devenir le futur dirigeant de l’Empire du milieu. Un duo qui symbolise les enjeux géopolitiques de la lutte entre les deux super-puissances, en matière d‘économie d’abord. En raison notamment des délocalisations d’entreprises américaines en Chine, le déficit annuel des États-Unis frôle le niveau record des 300 milliards de dollars.

Autre point de friction : le niveau artificiellement bas de la monnaie chinoise. Certains veulent sanctionner la Chine pour la forcer à réévaluer le yuan. La Maison Blanche s’y oppose. Barack Obama sait que les États-Unis ont besoin de Pékin, devenu le premier banquier de Washington.

Si Xi Jinping s’engage à développer une relation de coopération avec son homologue américain, il refuse de laisser cette relation entraver le développement actuel de la Chine, quelles que soient les contigences extérieures.

Barack Obama explique de son côté avoir mis “en place un groupe de travail chargé de traquer les fraudeurs. C’est pour cela que nous avons déposé plus de plaintes pour violation des règles internationales du commerce contre la Chine en un seul mandat, que la précédente administration en deux mandats. Et nous avons gagné tous nos procès”, conclut-il.

Autre enjeu, les alliances militaires. Les États-Unis n’ont pas l’intention de laisser Pékin s’attribuer la souveraineté de ces îles en mer de Chine orientale disputées au Japon. Tokyo est un allié fidèle de Washington depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, tout comme les Philippines, Taiwan, la Corée du Sud et sans doute bientôt le Vietnam. Des alliés qui encerlent l’Empire du milieu.

Reste à espérer que la dissuasion reste la seule arme utilisée par les deux hommes les plus puissants du globe.

Prochain article

monde

11 000 réfugiés en 24h un triste record