Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Attentat du 26 juin en Tunisie : les corps des victimes britanniques déjà identifiées vont être rapatriés ce mercredi à bord d’un avion spécial de la Royal Air Force.
  • Grèce : Alexis Tsipras est prêt à accepter les conditions des créanciers de la Grèce, sous réserve de conserver certains taux de TVA pour les îles et de reporter l’augmentation de l‘âge de départ à la retraite.
  • Négociations sur le programme nucléaire iranien : le chef de l’Agence internationale de l‘énergie atomique, Yukiya Amano, se rendra à Téhéran ce jeudi, indiquent des sources diplomatiques.
  • Egypte : une vingtaine de soldats égyptiens ont été tués lors de plusieurs attentats dans le nord de la péninsule du Sinaï. Ces attaques ont été revendiquées par la branche égyptienne du groupe Etat islamique.
Facebook Twitter Google+ Reddit

Le Pakistan a célébré hier la “journée mondiale pour Malala” Yousafzai grièvement blessée par les talibans le mois dernier et hospitalisée en Grande-Bretagne. Des jeunes ont prié pour celle qui est devenue le symbole de la lutte pour le droit à l‘éducation. Dans la ville dont Malala est originaire, Mingora, dans la vallée de Swat, la cérémonie s’est tenue à huis clos par sécurité.

Hina Khan vient aussi de la vallée de Swat. Ses parents et elle ont fui cette région à cause des menaces de talibans. “Quelques jours avant l’attaque contre Malala, des marques rouges ont été faites sur notre porte, raconte-t-elle. Deux ou trois fois, mon père les a effacées. Mais après la troisième fois, il a reçu un coup de téléphone et quelqu’un lui a demandé si Hina était sa fille. Quand mon père a répondu oui, ils ont dit qu’ils n‘épargneraient personne, parce qu’Hina Khan s‘était exprimée en faveur de l‘éducation”.

En octobre, un insurgé a ouvert le feu sur Malala. Touchée à la tête, la jeune fille a survécu presque par miracle. Plus d’un million de personnes à travers le monde ont signé une pétition en soutien à Malala et aux 32 millions de jeunes filles qui n’ont pas accès à l‘éducation dans le monde.

Avec AFP et Reuters

Plus d'actualités sur :