Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Fin de l‘épidémie au Nigeria selon l’OMS après 42 jours sans nouveau cas
  • Le ministre turc des Affaires étrangères a déclaré que la Turquie facilitait le passage des peshmergas kurdes d’Irak vers Kobani pour combattre ISIL (Reuters)
  • Le Prince William et son épouse Catherine attendent leur second enfant pour avril selon une annonce officielle (AFP)
  • La Turquie aide les combattants kurdes d’Irak à franchir sa frontière pour rejoindre Kobané annonce le ministre turc des Affaires étrangères

Le Pakistan a célébré hier la “journée mondiale pour Malala” Yousafzai grièvement blessée par les talibans le mois dernier et hospitalisée en Grande-Bretagne. Des jeunes ont prié pour celle qui est devenue le symbole de la lutte pour le droit à l‘éducation. Dans la ville dont Malala est originaire, Mingora, dans la vallée de Swat, la cérémonie s’est tenue à huis clos par sécurité.

Hina Khan vient aussi de la vallée de Swat. Ses parents et elle ont fui cette région à cause des menaces de talibans. “Quelques jours avant l’attaque contre Malala, des marques rouges ont été faites sur notre porte, raconte-t-elle. Deux ou trois fois, mon père les a effacées. Mais après la troisième fois, il a reçu un coup de téléphone et quelqu’un lui a demandé si Hina était sa fille. Quand mon père a répondu oui, ils ont dit qu’ils n‘épargneraient personne, parce qu’Hina Khan s‘était exprimée en faveur de l‘éducation”.

En octobre, un insurgé a ouvert le feu sur Malala. Touchée à la tête, la jeune fille a survécu presque par miracle. Plus d’un million de personnes à travers le monde ont signé une pétition en soutien à Malala et aux 32 millions de jeunes filles qui n’ont pas accès à l‘éducation dans le monde.

Avec AFP et Reuters

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :