DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles : 24 mètres de métal et de polémiques


Belgique

Bruxelles : 24 mètres de métal et de polémiques

Fini le traditionnel sapin de Noël de Bruxelles, qui orne chaque année la Grand-Place à l’approche des fêtes.

Car à compter du 30 novembre, ce n’est pas un conifère, mais plutôt un sapin électronique qui fera office d’attraction.

Une structure métalique de 24 mètres de haut qui soulève déjà une vague de protestations.

“Soyons très clair, il y a un sapin, il y a une crêche, les traditions de Noël sont respectées. Simplement, dans les plaisirs d’hiver, ce grand marché de Noël qui a fait notre reputation partout dans le monde, on a voulu mettre en avant cette année la culture et une certaine modernité. On a demandé à des artistes de ré-inventer le sapin de Noël qui est d’ailleurs un symbole à l’origine païen, explique Philippe Close, Président de l’office de tourisme.”

Le spain “2.0” en acier qui trônera au coeur de la ville tout au long du mois de décembre répond donc en réalité à une démarche artistique de la municipalité qui ambitionnait de dépoussierer “Noël”.

Mais très vite les théories les plus folles ont fini par germer, à commencer par celle, totalement erronée, évoquant une manipulation islamique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Naples : Une manifestation vire à l'affrontement avec la police