DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : suspension provisoire des expulsions pour les personnes les plus fragiles

Vous lisez:

Espagne : suspension provisoire des expulsions pour les personnes les plus fragiles

Taille du texte Aa Aa

En Espagne, les banques ont décidé ce lundi de suspendre provisoirement les expulsions de propriétaires sur-endettés. La décision a été prise par l’association des banques après le suicide ces derniers jours de deux personnes incapables de payer leur crédit immobilier. Ce double drame avait suscité une vague d’indignation dans tout le pays.

Le gel des expulsions concerne les cas “d’extrême nécessité”, comme l’explique Miguel Martín, président de l’association espagnole des banques. “Les cas de maladie grave, les cas de dépendance, les cas des personnes âgées, de ceux qui ont des enfants… Tous ces cas-là sont concernés”, assure-t-il.

Le gouvernement devait rencontrer ce lundi l’opposition socialiste afin de s’entendre sur des mesures d’urgence concernant les expropriations.
Commentaire de la secrétaire générale du Parti populaire, actuellement au pouvoir, María Dolores de Cospedal : “Cette situation dure depuis longtemps, constate-t-elle. Et jusqu‘à présent, jamais aucun gouvernement ne s‘était saisi du problème. Le Premier ministre l’a fait, et il faut le souligner, et saluer la sensibilité du gouvernement sur cette question”.

Plusieurs collectifs ont organisé ces derniers jours des manifestations pour empêcher les huissiers d’accomplir leur mission.

De nombreuses voix s‘élèvent pour réclamer la modification d’une loi vieille de plus d’un siècle, une loi qui oblige les personnes expulsées à continuer à payer leur crédit aux banques. Cette législation a été récemment jugée contraire aux normes européennes.