DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les 17 se consultent sur la Grèce

Vous lisez:

Les 17 se consultent sur la Grèce

Taille du texte Aa Aa

La Grèce, éternelle tête de liste au menu des ministres des Finances de la zone euro… Il y a urgence, mais peu de chances qu‘à l’issue de la réunion de ce lundi à Bruxelles, la nouvelle tranche d’aide que le pays attend depuis cinq mois soit déboursée. Le Parlement grec vient tout juste de donner son feu vert aux nouvelles coupes, et les 17 ont besoin de temps pour éplucher le rapport de la troïka et consulter leurs parlements.

“J’espère que ce soir, nous pourrons trouver un accord politique pour dire : continuons avec le programme grec, achevons ce programme et reconstruisons la confiance dans la zone euro”, a déclaré à son arrivée le ministre français de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici.

Outre la tranche de 31,5 milliards d’euros, Athènes demande deux ans de plus pour son ajustement budgétaire, ce qui aura un coût. La question est de savoir comment le financer.

“La Grèce a fait un travail colossal”, explique la directrice générale du FMI Christine Lagarde. “Maintenant, il revient aux créanciers de faire de même, et certainement que le FMI jouera comme toujours son rôle. Il ne s’agit pas d’une solution urgente mais d’une vraie solution.”

Alors pour combler les pertes d’environ 10 milliards d’euros qu’engendrerait un délai supplémentaire de deux ans, toutes les options sont sur la table. L’une d’elles fait son chemin, la baisse des taux d’intérêts encaissés par les créanciers de la Grèce. Mais elle ne suffira pas. Les négociations pourraient donc se poursuivre dans la semaine.