Skip to main content

|

Angela Merkel est attendue ce lundi au Portugal. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la chancelière allemande n’est pas la bienvenue ! Pour de nombreux Portugais, elle est le symbole de l’austérité imposée aux pays européens en difficulté.

C’est le cas du Portugal, engagé dans une politique de rigueur pour redresser des finances publiques dans le rouge. Mais de nombreux habitants estiment s‘être déjà suffisamment serrés la ceinture. Et ils veulent le faire savoir à la dirigeante allemande.

“Je veux dire à Mme Merkel qu’il faut qu’elle arrête de mettre sous sa coupe les pays d’Europe qui, comme nous, sont en difficulté, lance São José Lapa, actrice et militante. C’est comme une insulte à notre souveraineté. On a le sentiment qu’elle se comporte comme si elle était la propriétaire et que le Portugal était son domaine”.

“Elle ne vient pas pour évaluer les politiques menées, mais pour essayer de vendre le pays, ajoute Marco Marques, responsable d’un mouvement d’opposition. Elle est accompagnée d’hommes d’affaires venus au Portugal pour profiter de la misère”.

A la veille de sa venue à Lisbonne, la chancelière allemande a accordé une interview à la télévision publique portugaise RTP. L’occasion pour elle de féliciter le Portugal pour les efforts déjà accomplis. “Des mesures ont déjà été adoptées, a-t-elle rappelé. Nous espérons à présent qu’elles vont porter leurs fruits”.

Angela Merkel doit s’entretenir d’abord avec le président portugais puis avec le Premier ministre Pedro Passos Coelho. Elle tiendra ensuite une conférence de presse, à 16h (heure de Bruxelles).

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?