DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

SAS : le plan de restructuration est présenté comme celui de la dernière chance


entreprises

SAS : le plan de restructuration est présenté comme celui de la dernière chance

Suppressions de postes, baisses de salaires et cessions d’actifs : le plan de restructuration annoncé par la compagnie aérienne scandinave a été présenté comme celui de la dernière chance.

En contrepartie de ces mesures, SAS, détenue à 50% par les Etats danois, norvégien et suédois, a obtenu auprès de ses banques une nouvelle facilité de crédit de plus de 400 millions d’euros.

“C’est un programme ambitieux et exigeant qui va nous demander beaucoup et qui aura un impact sur tous les salariés et le fait est qu’il n’y a pas d’autres moyens, affirme Rickard Gustafson, le Pdg de SAS. La dernière fois que nous avons fait des profits dans cette entreprise remonte à il y a bien longtemps. Ça ne peut pas durer. Nous devons ajuster nos moyens au marché et c’est ce que nous essayons de faire avec ce programme”.

“Ensemble avec les gouvernements norvégiens et danois et sept grandes banques nous joignons nos forces, explique Peter Norman, le ministre suédois chargé des marchés financiers, pour que SAS puisse emprunter de l’argent en ces temps difficiles. Ce prêt garanti est conditionné à la mise en place du plan de restructuration”.

Le plan social de SAS représente 6.000 suppressions de postes : 800 emplois administratifs supprimés et 5.200 emplois transférés après la vente de plusieurs filiales. Enfin les baisses de salaires pourront aller jusqu‘à 15%.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Les plans sociaux se multiplient en Europe