Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • La France “renforce” son action dans le nord du Mali – AFP
  • Kobané : les Kurdes syriens acceptent l’aide de 1 300 hommes de l’Armée libre syrienne (Erdogan) – AFP

Suppressions de postes, baisses de salaires et cessions d’actifs : le plan de restructuration annoncé par la compagnie aérienne scandinave a été présenté comme celui de la dernière chance.

En contrepartie de ces mesures, SAS, détenue à 50% par les Etats danois, norvégien et suédois, a obtenu auprès de ses banques une nouvelle facilité de crédit de plus de 400 millions d’euros.

“C’est un programme ambitieux et exigeant qui va nous demander beaucoup et qui aura un impact sur tous les salariés et le fait est qu’il n’y a pas d’autres moyens, affirme Rickard Gustafson, le Pdg de SAS. La dernière fois que nous avons fait des profits dans cette entreprise remonte à il y a bien longtemps. Ça ne peut pas durer. Nous devons ajuster nos moyens au marché et c’est ce que nous essayons de faire avec ce programme”.

“Ensemble avec les gouvernements norvégiens et danois et sept grandes banques nous joignons nos forces, explique Peter Norman, le ministre suédois chargé des marchés financiers, pour que SAS puisse emprunter de l’argent en ces temps difficiles. Ce prêt garanti est conditionné à la mise en place du plan de restructuration”.

Le plan social de SAS représente 6.000 suppressions de postes : 800 emplois administratifs supprimés et 5.200 emplois transférés après la vente de plusieurs filiales. Enfin les baisses de salaires pourront aller jusqu‘à 15%.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :