DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : les discussions des créanciers se poursuivent


économie

Grèce : les discussions des créanciers se poursuivent

Dans l’immédiat, le gouvernement grec est sauvé de la faillite. En effet, il a levé mardi quatre milliards d’euros de titres obligataires ce qui doit lui permettre de rembourser vendredi 5 milliards d’euros d’autres titres arrivant à échéance.

Car d’accord entre les créanciers de la Grèce, il n’y en a toujours pas, les ministres des finances de la zone euro ayant reporté à mardi prochain la décision de débloquer la tranche d’aide de 31 milliards d’euros à la Grèce.

Pour parvenir au déblocage de l’aide, la zone euro, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international doivent trouver le moyen de combler les besoins de financement grecs et d’assurer la viabilité de la dette d’Athènes.

Les Européens doivent trouver une solution au trou de financement de plus de 32 milliards d’euros auquel va faire face la Grèce d’ici 2016, notamment en raison d’un délai de deux ans – sans mesures d’austérité – que ses créanciers devraient lui concéder, pour que le pays revienne à 3% de déficit budgétaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

L'AIE révise encore à la baisse la demande mondiale de pétrole