DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : les maires des grandes villes menacent de démissionner

Vous lisez:

Grèce : les maires des grandes villes menacent de démissionner

Taille du texte Aa Aa

La colère gronde chez les fonctionnaires grecs quelques jours après l’adoption d’un nouveau plan d‘économies de plus de 18 milliards d’euros.

Une série de mesures drastiques qui touche en priorité les salariés des collectivités locales.

2.000 d’entre eux devraient se retrouver sur le carreau rien qu’en 2012.

“Nous poursuivons notre combat pour demander au gouvernement qu’il renonce aux licenciements dans le secteur public. Il doit au contraire exiger de la troïka que le secteur public soit renforcé, soutient Kostas Tsikrikas, représentant syndical.”

Condition préalable imposée par la Troïka pour le versement d’une nouvelle tranche de prêt de 32 milliards d’euros, ce plan prévoit le départ de 125.000 fonctionnaires d’ici au plus tard 4 ans.

“J’ai deux enfants, des jumeaux, et la situation est tragique. Ce que je veux crier à la face du monde, à tous les fonctionnaires, c’est “descendez dans les rues et donner de la voix pour que ces mesures ne voient jamais le jour”, tempête Evangelia Katsaropoulou, fonctionnaire au chômage.”

Et les bailleurs de fonds de la Troïka ne s’arrêtent pas en si bon chemin puisqu’ils exigent aussi des autorités grecques qu’elles fournissent une liste nominative des licenciements prévus.

Pas question, ont répondu les maires des grandes villes qui menacent désormais de remettre leur démission.

Farouk Atig, avec agences.