DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'AIE révise encore à la baisse la demande mondiale de pétrole

Vous lisez:

L'AIE révise encore à la baisse la demande mondiale de pétrole

Taille du texte Aa Aa

Les médiocres perspectives économiques mondiales amènent l’agence internationale de l‘énergie, le bras énergétique de l’OCDE, à réviser légèrement à la baisse ses prévisions de demande de pétrole pour 2012 et 2013 en raison de la faiblesse de la demande en Europe et l’impact de l’ouragan Sandy sur la côte est de Etats Unis. L’AIE évalue à 230.000 barils par jours en octobre la réduction de la demande pétrolière américaine provoquée par Sandy qui a fortement affecté l’approvisionnement en produits pétroliers sur la côte nord-est des Etats Unis.

Grâce aux gaz et au pétrole de schistes, affirme le rapport long terme de l’AIE, les Etats Unis, dépassant l’Arabie Saoudite N°1 actuel, seront le premier producteur mondial de gaz dès 2015 et de pétrole deux ans plus tard.

“En fait, estime Mike Wittner, analyste du secteur pétrolier, il va être possible pour les Etats Unis de moins s’investir et de payer moins cher pour garantir leurs approvisionnements au Moyen Orient, et de dire à la Chine et aux autres pays : “Hé les gars : c’est à vous de faire votre part du travail maintenant”.

Dans son étude à long terme, l’Agence internationale de l‘énergie s’attend à une hausse de 14% de la demande d’or noir d’ici 2035.

En ce qui concerne les énergies renouvelables, le rapport de l’AIE estime qu’elles vont devenir un part indispensable du mixe énergétique d’ici 2035 et qu’elles généreront à cette date presque un tiers de l‘électricité produite sur la planète.