DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La candidature de T. Borg en débat au parlement européen


Le bureau de Bruxelles

La candidature de T. Borg en débat au parlement européen

Le grand oral de Tonio Borg face au parlement européen. L’ex-ministre des Affaires étrangères de Malte a été désigné par son pays pour succéder à John Dalli au poste de Commissaire européen de la santé et des consommateurs. Mais ce choix est loin de faire l’unanimité car Tonio Borg est connu pour ses positions très conservatrices anti-avortement et flirtant avec l’homophobie.

“Je n’ai jamais fait de remarques désobligeantes, même celle qui circule selon laquelle j’aurais dit qu’on devait “supporter les gays”. Je n’ai jamais dit cela”, s’est-il justifié.

Les députés socialistes, libéraux et verts sont opposés à sa nomination et l’ont donc longuement interrogé pour qu’il précise ses positions. Tonio Borg s’est contenté de promettre qu’il ferait respecter le droit européen.

“S’il devient commissaire à la santé, il devra s’occuper de dossiers tels que le HIV, la prévention contre le sida et l’accès aux soins. Je pense qu’il a eu des prises de position très équivoques dans le passé qui ne sont pas compatibles avec la Charte fondamentale des droits de l’Union Européenne”, a déclaré Holger Krahmer, député libéral allemand à euronews.

Le compatriote de Tonio Borg, John Dalli, a été contraint de démissionner du poste de commissaire européen en charge de la santé et des consommateurs suite à des soupçons de trafic d’influence. Le vote du parlement aura lieu la semaine prochaine à Strasbourg.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Aide pour la Grèce débloquée d'ici la fin du mois