DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Avortement refusé : une Indienne meurt en Irlande

Vous lisez:

Avortement refusé : une Indienne meurt en Irlande

Taille du texte Aa Aa

Manifestation à Dublin devant le Parlement en hommage à Savita Halappanavar. Cette Indienne de 31 ans est décédée d’une septicémie après s‘être vue refuser un avortement. Une tragédie qui créé l’indignation en Irlande. Les interruptions de grossesses sont interdites dans le pays, “sauf lorsque la vie de la mère est en danger”, d’après une décision de la Cour suprême datant de 1992, mais, en 20 ans, aucune loi n’a été votée permettant d’appliquer cette décision.

L’affaire fait l’objet d’une enquête par les services de santé et je ne peux qu’adresser à la famille mes plus sincères condoléances, a déclaré le ministre irlandais de la santé, James Reilly.

Pour Sinead Ahern, de Choice Ireland, militante du droit des femmes, “tant que le gouvernement ne réussira pas à faire passer une loi pour faire appliquer la décision de la cour suprême”, les droits des femmes sont violés et elles courent potentiellement des risques.

Aux dires de son mari, Savita aurait demandé aux médecins d’interrompre sa grossesse car elle faisait une fausse couche. Toujours d’après son mari, ils auraient refusé au motif que “l’Irlande est un pays catholique”. Le débat sur l’avortement est relancé. Il a déjà fait l’objet de trois référendums dans le pays ces 30 dernières années.