DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE étend sa mission en Afghanistan à 2014


Le bureau de Bruxelles

L'UE étend sa mission en Afghanistan à 2014

La Police nationale afghane pourra compter sur la collaboration de l’Union européenne pour 18 mois supplémentaires. Le retrait des troupes de la coalition vient d‘être repoussé à décembre 2014.

Le commandant des opérations civiles, Hansjörg Haber, s’est rendu en Afghanistan pour préparer un nouveau plan des opérations prenant en compte l’extension de la mission de la police de l’Union européenne.

Une des problématiques qui doit être traitée est l’infiltration des insurgés talibans dans les unités de police, qui est devenue une cible pour eux.

General Mohammed Ayoub Salangi, Chef de police de Kaboul : “L’ennemi sait que la police afghane se développe et s’améliore de jour en jour, explique le chef de la police de Kaboul. Cela les préoccupe beaucoup, et c’est pourquoi ils continuent de focaliser leurs attaques sur nous.”

En dehors de Kaboul, la police européenne a des unités de formation dans chacune des principales provinces, notamment Kondoz dans le nord. Ici les cours sont donnés en collaboration avec l’OTAN.

On y enseigne la manière d’enquêter sur les lieux d’un crime.

Notamment à des femmes… Ces étudiantes en droit aimeraient travailler afin d’enrayer la violence faite aux femmes.

Farkhunda Karimi, avocate et chef de projet : “Quand j’ai pris la décision de devenir avocate, j’ai connu beaucoup d’obstacles, avant d’arriver à pouvoir exercer ce métier. Mais j’ai tout de même fait ce choix parce que notre peuple, les femmes en particulier ont besoin d’avocates du sexe féminin parce qu’elles nous confient plus facilement leurs problèmes.”

Le budget annuel alloué par l’Union européenne est aux alentour de 60 millions d’euros à ajouter aux 200 millions d’euros des programmes de développement. Après dix ans sur place, l’UE espère avoir réussi à laisser sa marque.

Hansjörg Haber, Commandant des opérations civiles : “La durabilité est importante : nous formons le formateur pour que les Afghans puissent continuer le travail sans nous. Pour cela nous nous concentrons sur certains centres en dehors de Kaboul.”

On ignore encore combien de militaires resteront sur place après le retrait des troupes.

Isabel da Silva, correspondante Euronews : “Le commandant des opérations civiles de l’Union européenne a informé le gouvernement afghan que la mission peut être étendue, explique notre correspondante sur place. Mais en 2014 les troupes devront partir, le travail devra alors être réorganisé et il attend pour cela les propositions de Kaboul. La décision ne sera prise que l‘été prochain.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

40% de femmes dans les CA d'entreprises