DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sous la pression de la rue, Madrid limite les expulsions


Espagne

Sous la pression de la rue, Madrid limite les expulsions

Sous la pression de la rue, Madrid concède une loi contre les expulsions des plus démunis. Une situation insuportable pour les manifestants qui ont finalement obtenu un décret. Lundi, les banques espagnoles, cibles de la colère des militants, avaient annoncé un moratoire de deux ans. Le ministre espagnol des Finances, Luis de Guindos leur emboîte le pas.

“Il ne sera plus possible d’expulser, sur une période de deux ans, les foyers qui remplissent les conditions suivantes : Premièrement, les familles nombreuses telles que décrites dans la législation en vigueur. Deuxièmement, les foyers avec deux enfants à charge. Troisièmement, les unités familiales avec un enfant de moins de trois ans. Enfin, les foyers dont un membre a un handicap déclaré supérieur à 33%”, explique le ministre.

Depuis l’explosion de la bulle immobilière, en 2008, 350 000 ordres d’expulsions ont été lancés. De véritables drames humains qui ont poussé la semaine dernière une femme à se suicider.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Hamas rejette toute discussion de trêve avec Israël